La Revue "Lectures" devient "Lectures.Cultures"

L'évolution des politiques culturelles en Fédération Wallonie-Bruxelles amène son lot de changements à tous les niveaux et la revue Lectures n'y a pas fait exception.

 

Comme son nouveau nom l'indique, la revue a ouvert les portes de son comité de rédaction à d'autres secteurs culturels. Elle s'adresse désormais aux bibliothécaires, aux animateurs et directeurs de centres culturels, aux travailleurs du centre de prêt de Naninne et aux médiathécaires ou médiateurs à PointCulture. Les anciens lecteurs retrouveront facilement leurs marques tout en profitant de l'ouverture sur le travail d'autres acteurs et les nouveaux lecteurs se réjouiront de la mise en valeur de leur secteur.

Si les acteurs rassemblés dans Lectures.Cultures semblent très différents, la revue souhaite justement mettre l'accent sur les enjeux communs à tous. "(...) des milliers de travailleurs culturels, des centaines d’initiatives, de projets qui créent du lien social sur les territoires. C’est ce paysage polymorphe que nous souhaitons explorer pour inspirer et donner à penser."

Par ailleurs, l'APBD se réjouit de vous annoncer qu'elle maintient une place dans le comité de rédaction malgré un nombre de rédacteurs plus restreint. La plume de Françoise Dury, présidente de l'Association, continuera donc à nous faire découvrir les merveilles présentes aux quatre coins du réseau de la Lecture Publique.

 

82f5d29d35Télécharger le premier numéro de Lectures.Cultures

 

L'édito de ce premier numéro

 

Nouvelle revue Lectures.Cultures (prononcez « lecture-point- culture »)

par Jean-François FÜEG

directeur général adjoint, Service général de l’Action territoriale

Lancer une nouvelle revue, c’est toujours un saut dans l’inconnu. Le premier numéro de Lectures.Cultures ne fait pas exception. Et ce d’autant plus qu’il s’adresse à un public professionnel composé de bibliothécaires fidèles de l’ancienne revue Lectures – et par là même un peu orphelins –, d’animateurs et de directeurs de centres culturels à qui l’administration propose pour la première fois un magazine, de travailleurs du centre de prêt de Naninne et de médiathécaires ou médiateurs à PointCulture, habitués à produire leurs propres publications.

Lectures.Cultures se consacre aux secteurs qui ont comme point commun le service direct au public des collectivités territoriales. Bibliothèques et centres culturels constituent le socle de toutes les politiques culturelles locales, le point d’appui de l’effort de démocratie culturelle dans les villes et communes. Derrière ces mots, il y a des milliers de travailleurs culturels, des centaines d’initiatives, de projets qui créent du lien social sur les territoires. C’est ce paysage polymorphe que nous souhaitons explorer pour inspirer et donner à penser.

Notre pari, c’est de nous adresser à tous en mettant l’accent sur les points de convergence, sur les enjeux communs et sur ce qui unit vos différentes tribus et conduit à l’hybridation des métiers. Lectures.Cultures tentera de traverser les disciplines, en parlant de bande dessinée dans les centres culturels, de slam dans les bibliothèques ou de Repair Café à PointCulture. Bref, nous essayerons de surprendre, de bousculer les certitudes, d’explorer de nouvelles formes de collaboration.

Pour ce premier numéro, Hugues Dorzée a plongé dans les entrepôts du Centre de prêt de matériel de Naninne pour mettre en lumière les ressources parfois mal connues de cette « caverne d’Ali Baba » moderne. Cette petite entreprise aux processus réglés comme du papier à musique, étonne par la diversité de ses métiers et la richesse de son offre. Une nouvelle revue, ce sont aussi de nouvelles rubriques. Ici encore, nous avons voulu que tous les secteurs puissent partager leurs expériences. Ce sont les musiciens syriens de Wajd qui inaugurent une série de portraits de professionnels engagés dans le champ culturel. Il y aura des disques, des documentaires, des albums jeunesse et des bandes dessinées. Dans ce premier numéro, Véronique Leroy revient sur la problématique de l’accueil des migrants en bibliothèque, tandis que Flavie Gauthier aborde la question à travers l’expérience du Centre culturel de Walcourt, Sylvie Vandamme vous ouvre un monde de milliers d’articles de revues, François de Hemptinne lève le voile sur la notion de Big Data, le tout sur une playlist de Benoit van Langenhove.

Cette mutation est le fruit de la réflexion d’une équipe qui a planché dur, sous la houlette de Florence Richter, rédactrice en chef et initiatrice du projet, pour construire une nouvelle formule à la fois respectueuse des anciens et des nouveaux lecteurs. Je voudrais remercier l’équipe éditoriale ainsi que tous les membres du Comité de rédaction, qui se sont engagés dans cette nouvelle aventure avec enthousiasme et générosité.

Janvier marque le retour du calendrier des formations. Depuis 1992, l’équipe liégeoise du service de la Lecture publique propose aux bibliothécaires un important catalogue de formation continuée. La création du Service général de l’Action territoriale nous a incités à repenser cette offre pour l’ouvrir au personnel des centres culturels et des PointCulture. Il propose des modules transversaux, notamment en ce qui concerne le diagnostic partagé et la participation citoyenne, la gestion d’équipe, et aborde des thèmes qui touchent tous nos secteurs, comme l’animation d’ateliers d’écriture, le travail avec les adolescents ou le langage cinématographique. À noter le retour, dans une version revue et augmentée, d’une formation destinée à des binômes formés de bibliothécaires et d’animateurs de centres culturels sur la création de projets autour du cinéma documentaire. Nul doute que chacun trouvera chaussure à son pied dans ce calendrier qui complète les propositions des provinces, des associations professionnelles, du PILEn et du Service général de l’Éducation permanente.

Je vous souhaite une magnifique année 2017, que vos projets personnels et professionnels se concrétisent, que vous découvriez des spectacles épatants, des livres du tonnerre, des films brillants, sans oublier une bande-son inoubliable !

 

 

 

 

 

0
0
0
s2sdefault

Lettre d'information

Adresse e-mail :
S'abonner
 Se désabonner
 

Association Professionnelle des Bibliothécaires et Documentalistes.

Siège social : Chaussée de Charleroi, 85 à 5000 Namur

Bureau : rue Henri Lemaître 78 à 5000 Namur

Téléphone : 0472/94.12.05

Nous contacter 

Suivez-nous

facebook Facebook

google plus Google +

linkedin 1 Linkedin